Angelin Preljocaj


Notice de présentation sur le site du Festival d’Avignon (juillet 2015)


Actuel directeur du Centre chorégraphique national d’Aix-en-Provence, Angelin Preljocaj est une figure centrale de la danse française. Après avoir reçu l’enseignement de Karin Waehner, elle-même formée par Mary Wigman, légende de la danse allemande, il rejoint New York pour travailler avec Merce Cunningham, autre monstre sacré.De retour en France, il rallie Montpellier où il danse pour la compagnie de Dominique Bagouet, le grand rénovateur français, et signe sa première pièce, Marché noir. Suivront quarante-huit oeuvres qui multiplient les points de contact avec la musique contemporaine, les arts plastiques et la littérature. Celui qui déclare : « Je n’aurai jamais fini de questionner le corps, le mouvement et les passions humaines », a conçu une oeuvre à la fois sensuelle et abstraite, toujours liée aux récits du monde, et reprise au répertoire de nombreuses structures prestigieuses (La Scala de Milan, le New York City Ballet ou le Ballet de l’Opéra national de Paris...).En 2012, il évoque la violence sociale et le corps victime à partir de Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvignier qu’il retrouve, trois ans plus tard, pour cette création dans la Cour d’honneur.

© portrait photo Joerg Letz


Articles



Accueil > Mots-clés > Metteurs en scène > Angelin Preljocaj


Mots-clés dans le même groupe

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100


Autres groupes de mots-clés