Aurélien Bory

Présentation sur le site du festival d’Avignon 2016

Qu’il soit aux côtés d’acrobates marocains, d’artistes chinois, d’une danseuse de flamenco ou de machines industrielles, Aurélien Bory ne cesse de mettre l’espace à l’épreuve du mouvement. Et inversement. Les objets et les corps subissent l’espace et ses lois mécaniques autant qu’ils le révèlent, le plient, le déforment. Véritable artisan du plateau, il utilise et bien souvent hybride tous les langages de la scène (danse, théâtre, cirque), tous les registres du burlesque au tragique, tous les savoir-faire des outils traditionnels aux nouvelles technologies. Parallèlement à ses propres créations, il collabore avec le chorégraphe Pierre Rigal, le chanteur Vincent Delerm et signe la mise en scène de deux opéras. À Toulouse où il a fondé la Compagnie 111 en 2000, Aurélien Bory met en oeuvre un processus de travail au long cours autour du livre de Georges Perec, Espèces d’espaces. Un processus jalonné par trois B(r)ouillons, comme trois pages, à l’égal de trois plateaux où ses interprètes et lui-même ont présenté au public de multiples tentatives, dont les sédiments nourrissent sa création pour le Festival d’Avignon.

Portrait © Aglae Bory


Articles



Accueil > Mots-clés > Metteurs en scène > Aurélien Bory


Mots-clés dans le même groupe

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100


Autres groupes de mots-clés